1942, 7 août - les marines débarquent à Guadalcanal sans rencontrer de résistance
8 août - les forces américaines atteignent l'aérodrome Henderson.
8-9 août - la bataille navale de Savo se déroule au large de Guadalcanal ; les transports de l'amiral Turner doivent se retirer, emportant avec eux une grande partie de l'équipement des marines.
18 août -: arrivée des premiers renforts japonais (régiment du colonel Ichiki).
21-22 août -: Bataille de la rivière Tenaru
12 septembre : les bombardiers nippons attaquent l'aérodrome Henderson et le sud du périmètre défensif.
13 septembre -: les Japonais lancent de nouvelles et violentes attaques mais sont repoussés après avoir perdu 1 200 hommes.
23-24 octobre - Les Japonais lancent deux assauts particulièrement importants au sud de l'aérodrome Henderson mais, faute de liaison, il n'y a pas coordination dans l'attaque et les Américains battent l'adversaire. Bataille navale de Santa Cruz, au large de Guadalcanal.
1943, 1°'-9 février -: L'express de Tokyo embarque les rescapés de la XVII• armée.
Le Verdun
du Pacifique
La bataille
de Guadalcanal
1942 guadalcanal
1
Les informations les plus élémentaires sur l'état du terrain, les conditions météorologiques et la mer manquaient.
2
Chaque fois qu'ils entendaient un son étrange, les hommes qui montaient la garde nerveusement ouvraient le feu...
3
Le 18 août, Kiyono Ichiki avait débarqué avec ses neuf cents hommes à Taïvu, hameau situé à 35 kilomètres à l'est du Tenaru.
4
Les destroyers de Tanaka débarquèrent Kawaguchi en personne et six mille hommes en six voyages nocturnes.
5
Une puanteur épaisse, chaude, humide, qui semblait se solidifier dans l'air immobile. Les Marines vivaient dans un abominable bain de vapeur.
6
Le Q.G. impérial décida, à contrecoeur et après maintes tergiversations, que les pertes en hommes et en matériel étaient trop importantes
marine à guadalcanal
vandegrift
Général Vandegrift
Commandant de la 1ere division de marines à Guadalcanal.
kiyono ichiki
Colonel Kiyono Ichiki
Le port raide, la mâchoire carrée, il regardait droit devant lui, en rétrécissant les yeux. Au courage qu'il manifestait très souvent correspondait une forme de pensée aussi sèche, aussi uniforme que sa moustache réglementaire.
contre amiral Turner
Contre-amiral Turner
Il déclara à Vandegrift, , que les transports allaient se retirer de la zone de débarquement, bien que le ravitaillement était toujours à bord. Ce retrait laissait les Marines sans défense contre les bombardements.