Les plages maudites
de tarawa
La bataille
de Tarawa
20 novembre 1943
A Tarawa, la flotte de débarquement américaine dut franchir les récits de corail avant de pouvoir pénétrer dans le lagon, sous le feu des Japonais. Une fois sur le rivage, les Américains se heurtèrent à l'une des plus sauvages résistances que leur opposèrent les Japonais dans tout le Pacifique... et qui dura plus de trois jours.
carte tarawa
bataille de Tarawa
1
Mille travailleurs japonais et 1200 manoeuvres coréens avaient transformé les 115 hectares de Betio en l'un des ouvrages les mieux fortifiés du monde.
2
La mer ressembla subitement à un volcan sous-marin en éruption et de nombreux amtracks sautèrent, coulèrent ou, sévèrement touchés, s'immobilisèrent.
3
Le plan de débarquement organisé avec tant de précision s'était complètement désintégré et transformé en un monstrueux chaos d'amtracs détruits, de corps flottant dans le lagon...
4
C'était comme un film de guerre. Ces pauvres types avançaient lourdement avec de l'eau jusqu'à la poitrine en se faisant tirer dessus. J'essayais de ne pas regarder...
5
Les marines venaient à peine de finir de se restaurer, lorsque les Japonais commencèrent ce qu'ils n'avaient pas encore tenté jusque-là : contre-attaquer...
6
Au total, les pertes américaines à Tarawa avaient été très élevées mais, pour les Japonais, elles étaient effrayantes. On ne compta que 146 prisonniers...
japonais à Tarawa
shibasaki
Keiji Shibasaki
Un million d'hommes ne pourront s'emparer de Tarawa, même s'ils y passaient cent ans», prétendait ce contre-amiral , commandant des 2600 soldats bien entraînés défendant l'atoll.
lieutenant Hawkins
Lieutenant Hawkins
L'aérodrome de Betio fut nommé aérodrome Hawkins et le courageux lieutenant reçut la «Medal of Honor» à titre posthume.
Grâce à lui, les 450 survivants du bataillon de Hays purent prendre le flanc droit de la Plage Rouge n° 2.
Lieutenant Bonnyman
Lieutenant Bonnyman
Il était parvenu au point culminant de Betio quand les Japonais voulurent le déloger. Le lieutenant ne bougea pas, tirant à la carabine pendant 30 affreuses secondes, se retire. Mais, à cet instant, Bonnyman tomba, mortellement blessé.
Il fut décoré par une
" Médal of Honor "