AccueilAccueil

Hitler à Paris... Une journée de juin 1940


C'était, entre six et sept heures du matin, par une journée de juin, le premier dimanche d'été de 1940. Paris dormait encore. Depuis dix jours, l'une des plus grandes métropoles de l'Occident et du monde était devenue un désert, martelé par les bottes de ses vainqueurs. Les étendards à croix gammée flottaient sur les bords de la Seine.
Une brise fraîche passait sur la capitale conquise, animant les lourdes grappes rouges et noires des oriflammes et des bannières à svastika, cette ténébreuse araignée gorgée de sang suspendue au-dessus de la ville, couvrant ses boulevards et ses places, flanquant les édifices et paraissant obstruer le ciel lui-même.
Le marchand de journaux de la place de l'Opéra, qui installait son éventaire, n'en crut pas ses yeux. Il restait planté là, la bouche ouverte, frappé comme d'une hallucination : sur l'esplanade vide, Adolf Hitler se trouvait devant lui.
hitler à paris en 1940