AccueilAccueil

Hitler et Staline... Les frères ennemis


Ces deux hommes unis par la même volonté d'imposer au monde des régimes totalitaires et sanglants l'ont été aussi dans une obssession de s'éliminer réciproquement.

S'ils croisaient aujourd'hui le fer sur un plateau de télévision, lequel des deux crèverait l'écran: l'exalté nazi au bord de la crise de nerfs ou le communiste faussement placide avec sa bouffarde rassurante de petit père des peuples? Ni l'un ni l'autre. Aucun ne ferait recette. Quelques points d'Audimat à peine pour ces archidictateurs, bourreaux à la puissance n dont le règne marqua le siècle précédent d'une tache indélébile d'horreur et de sang. Monstres liés par un destin commun.
Frères jumeaux, Staline et Hitler incarnaient deux systèmes à l'inhumanité comparable, Le premier au nom du prolétariat mondial, le second en vertu d'une hypothétique race des seigneurs.
Mais frères ennemis, Le maître du Kremlin et Le chancelier du Reich avaient aussi conscience de l'incompatibilité entre leurs régimes. L'Europe, Le monde étaient trop petits pour abriter simultanément deux machineries totalitaires aussi puissantes que celles qu'ils venaient de bâtir. Un jour ou l'autre, il faudrait bien que l'une d'entre elles disparaisse...
Et puisqu'il s'agissait d'un duel à mort, les deux dictateurs s'accordèrent à le préparer par le compromis rouge-brun de l'été 1939. Feu vert donné au déclenchement de La guerre à l'Ouest, le pacte germano-soviétique ajournait du même coup le combat final entre les deux systèmes mitoyens. La démocratie, cette ennemie commune, écrasée, on réglerait entre soi les comptes du totalitarisme. Voilà comment allait être déblayé Le chemin menant vers la grande conflagration mondiale...

hitler-staline
staline-hitler